Contre-indications du Lasik

Comme toute opération chirurgicale, le Lasik ne peut être fait si le patient présente des critères qui sont contre-indiqués. Il peut s’agir de l’état général de la personne ou des réponses à un questionnaire qui lui est soumis. Dans tous les cas, dès que le doute s’installe, mieux vaut éviter de faire l’intervention sous peine de complications qui pourraient être irréversibles.

Les contre-indications liées à la personne

La personne candidate au Lasik doit être majeure (plus de 18 ans). En outre, elle ne doit pas être enceinte, ni avoir de déficience immunitaire, ni avoir certaines maladies telles que le sida, le cancer, la maladie de Crohn ou le diabète de type 1. Les personnes qui ont subi des traumatismes ne devraient pas non plus subir d’opération réfractive. A part cela, il y a aussi les personnes qui pratiquent des activités physiques violentes telles que les sports de combat.

Les contre-indications liées aux yeux

D’autres contre-indications sont liées à l’état des yeux. Un défaut de l’œil est le principal motif pour pratiquer le Lasik : myopie, presbytie, astigmatisme et hypermétropie). Toutefois, les autres défauts oculaires constatés peuvent être un frein à l’opération : amblyopie, anomalie de la surface de l’œil, sècheresse des yeux. Il y a aussi le cas des personnes qui ont des pupilles de nuit de plus de 6,5 mm, celles qui ont des antécédents d’herpès oculaires et celles qui ont la rétine décollée. Quant à la cornée, elle est très importante, c’est pour cela qu’en cas de problèmes de celle-ci, l’opération sera avortée : kératocône, finesse, déformation ou asymétrie.

Les contre-indications absolues

Il y a des situations où la faisabilité de l’opération est impossible. C’est le cas des personnes atteintes d’uvéite, de glaucome, de cataracte. Les personnes ne voyant que d’un œil également sont interdites d’opération réfractive.